Sexe gratuit

Des milliers de photos des plus beaux culs du net !

Que dire en voyant tous ces culs impudents à nos yeux ébahis, avec une bonne langue salivante, une veine qui grossit sans qu'on est besoin de la caresser, et une envie mordante de bien se masturber. Le cul est une affaire de femme à n'en point douter.
Cupidon dans son extrême sagesse a placé l'amour dans l'interstice de ces deux bulbes charnus, aux formes variés et à la grosseur très variable. Mais rien à faire, la paire de fesses est l'eldorado, et ses mystères insinués, bien protégés par la commissure de l'arrière-train, nous font baver. On nous reproche de ne regarder que cela. Mais franchement, dans toutes les positions érotiques possibles, une femme sait bien jouer avec son attribut magnifique. Et quand bien même il serait adipeux, il y a toujours un équilibre gracieux qui nous émoustille.

De belles salopes qui nous montrent leur cul, et nous sommes déjà séduits par la sensualité qui en émane. Une mijaurée n'est jamais qu'une salope qui s'ignore, et ses fesses sont un reflet lascif dans lequel, même Narcisse arrive à bander. En outre, la volupté devient une involontaire tentatrice qui étrille notre bienséance. Debout, le dos bombé vers l'intérieur, et les deux jambes arquées vers l'extérieur, le cul se pâme et demande une offrande. Les seins plaqués au sol, les avant-bras plié vers l'arrière, agenouillée, la nymphe en appelle à la sentence. Sur le côté, les jambes croisées en opposition, le visage droit, et la frontière en liséré légèrement courbé, les cuisses font le reste, là, c'est "bandaison" maximum. Enfin comme une chienne qui se languit, à quatre pattes et les "blobes" pendants, la fente complétement ouverte du popotin, là, vous jutez sans entrer. On vous dit qu'il n'y a que la vérité qui sort du cul des naïades. On vous dit cul offert, alors convive ! qu'attends-tu, pour te mettre à table? Mater, raidir, astiquer, juter. Simple mais tellement efficace.